Tout quitter…

IMG_20170906_104840.jpg

Dans quelques semaines, nous allons tout quitter, nous laissons en Provence nos amis, nos meubles, l’appartement où Colette a passé ses premières semaines, une partie de nos livres, de nos vêtements… C’est une nouvelle expérience cette expatriation en famille, alors je vais essayer de la partager avec vous!

On part vivre aux Pays-Bas, à 1200 km de chez nous! Nous sommes habitués aux déménagements, mais la distance est en général autour de 300 km, donc nous louons un camion et nous emportons nos affaires! Mais là, il était hors de question de faire ce déménagement nous même, pour avoir un tarif raisonnable, il fallait rendre le camion en France puis retourner aux Pays-Bas en train pour repartir en avion chercher notre fille qui restera chez ses grands-parents le temps que nous installions tout dans notre nouvel appartement! Nous avons aussi demandé des devis chez les déménageurs et transporteurs (par route/train/bateau…) et les devis sont généralement autour de 4000€. Ce qui correspond à la valeur neuve de nos biens. Donc tout laisser et tout racheter sur place nous coûte le même prix que tout emporter! Le choix paraissait donc évident!

Mais pas tant que ça! En effet, sous-traiter cela a un déménageur nous permettrait de tout emporter sans se poser de question! Et des questions il y en a! A première vue comme ça on se dit « oh c’est pas grave, on laisse tout et on retrouvera tout là bas! ». Sauf que… dans ce cas on ne peut emporter que ce qui rentre dans notre voiture, et on ne fera les 1200 km qu’une seule fois.

Alors on se rend compte, on réalise, que tous ces livres qu’on accumule, il va falloir les trier, emporter les plus précieux, laisser les autres. Ce rocking chair que l’on a retapé pendant ma grossesse, sur lequel on berce Colette tous les soirs avant de la coucher depuis 16 mois, il ne rentre pas dans la voiture… Ce coffre à jouet que ma maman à passé des semaines à choisir parce qu’il le fallait fabriqué en France, en bois massif, qui a été fait sur mesure pour nous, il ne rentrera pas non plus… Toutes ces chaussures que je soigne depuis des années, je vais devoir en sélectionner quelques paires seulement… Tout ça, on n’y avait pas pensé tout de suite!

Alors on s’organise pour laisser le plus précieux à notre famille, certaines choses pourront venir par colis (les livres), d’autres comme mes chaussures, viendront dans leurs valises quand il viendront nous voir. Et d’autres, comme le coffre à jouer, l’ampli basse de Mr, ou le rocking chair ne nous rejoindrons peut-être jamais mais on les retrouvera en allant chez nos parents.

Tout ça c’est pour le coté « matériel » mais il y a bien évidemment toutes les personnes que l’on laisse ici sans savoir quand on va se revoir. On ne part pas si loin, mais on part quand même! Et c’est toujours avec un pincement au cœur, même si nous sommes très heureux de partir!

On laisse tout, pour tout reconstruire dans quelques semaines. Comme à chaque fois, cela prendra un peu de temps, et j’espère que cette fois ce sera la dernière!

Publicités

Aurevoir 2015, bonjour 2016!

2015 a été pour moi une année bien remplie, riche en émotions, en voyages et en changements, c’est certainement l’année où il s’est passé le plus de choses dans ma vie! Mais c’est sans regret ni nostalgie que j’entame 2016!

En 2015, j’ai soutenu ma thèse et obtenu mon doctorat, quel soulagement après des années de recherche, enrichissantes mais épuisantes et des mois interminables de rédaction! Je suis finalement arrivée au bout de ces 164 pages de manuscrit et 2h45 de soutenance! Je suis également arrivée au bout du cursus ‘scolaire’ français, je ne suis plus étudiante!

Diplôme en poche, j’ai quitté les Alpes, ces montagnes que je retrouve avec plaisir pour les vacances mais qui m’ont donné pendant 4 ans un sentiment d’enfermement, d’étouffement, pas facile pour moi, habituée à la mer et à l’horizon de vivre dans cette vallée! Je suis revenue au bord de la mer, loin des montagnes, et je suis passée de l’autre côté de la barrière, le temps d’un post-doc, je continue mes recherches mais avec beaucoup moins de pression et beaucoup plus de libertés. J’encadre des thésard et surtout j’enseigne pour de vrai, du cours magistral aux rattrapages, en passant par les TP, je prend en charge mes enseignements dans leur globalité et ça me plait! (Peut etre au grand désespoir de mes élèves…)

image

image

En 2015, MrLepoux et moi avons aussi beaucoup voyagé, nous avons commencé l’année à Prague, puis nous sommes partis 3 semaines au Japon, en rentrant nous avons décidé de se calmer sur les voyages et d’économiser mais les voyages sont addictifs, on en est drogués et nous voilà dans l’avion début septembre pour 1 semaine de repos à Marrakech, nous avions besoin de nous ressourcer après le déménagement et nos changements de jobs respectifs.

image

Un joli souvenir gustatif du Japon!

Puis fin octobre, la plus belle des nouvelles est arrivée, après plusieurs jours de nausées, un matin je fais un test de grossesse, en attendant que le résultat s’affiche, je commence à me préparer pour aller au travail, et alors que j’étais entrain de me brosser les dents, je jette un oeil sur le batonnet : il affiche « enceinte », ma première réaction est d’appeler MrLépoux à travers le mur de la salle de bain, il dort encore et j’ai du réveiller tout l’immeuble « viens vite, viens vite! », je ne sais pas pourquoi j’avais peur que l’écran du test s’éteigne ou change d’avis… puis les larmes, les rires, l’inquiétude, les rendez-vous médicaux, les échographies avec à chaque fois une petite boule au ventre, et finalement la joie voir ce petit haricot qui grandit, qui gigote, mon ventre qui avance et l’amour… c’est incroyable ce sentiment que l’on peut ressentir en regardant ces échographies, parfois pas très nettes, souvent pas très jolies mais qu’on trouve infiniment belles. Je n’ai pas été très présente ensuite ici car il faut l’avouer, même si je suis très heureuse de ma grossesse, j’en ai bavé, j’ai vite du arreter de travailler, j’ai été très fatiguée et affaiblie. J’ai un peu délaissé mes activités et gardait le peu d’énergie que j’avais pour MrLepoux et pour sortir un peu prendre l’air. Mais maintenant je vais mieux, je reprend des forces et retourne au travail lundi.

image

A suivre... l'avancée du bidou!

Voilà, 2015 s’est terminée en beauté et annonce une année 2016 tout aussi riche et pleine de nouvelles aventures! Nous acceuillerons bébé haricot début juillet, le jour de mon anniversaire en théorie! Nous continuerons à voyager tant que cela nous est possible, d’ailleurs, on retourne à Prague dans 15 jour, je présente mes travaux de recherche à une conférence. Et ensuite on improvisera, peut être des longs week-ends en France, j’aimerais voir le Mont Saint-Michel, la dune du Pila, la Corse, Monaco, les chateaux de la Loire, je retournerais bien à Grasse… et surtout, il me tarde de partir en voyage avec bébé haricot, on veut lui faire découvrir le monde, d’autres cultures, d’autres façons de vivre car pour nous les voyages sont certainement la meilleure école de l’ouverture d’esprit!

Sur ce, je vous souhaite une belle année 2016, pleine d’amour, de découvertes et d’aventures!

Best-Of de cuisine japonaise #2 : les Glaces!

On continue la série sur la cuisine japonaise tirée de mes 3 semaines passées au Japon. Comme c’est encore un peu l’été et qu’il fait chaud, après les sushis, je vous présente les glaces japonaises!

Même si quand nous y étions il ne faisait pas très chaud (de la dernière semaine de mars  à mi-avril), nous avons trouvé des vendeurs de glaces dans tous les parcs et tous les endroits touristiques. Évidemment on a profité de chaque rayon de soleil pour gouter à ces curiosités glacées!

Les glaces japonaises aux parfums curieux!

Les glaces japonaises aux parfums curieux!

Oui parce que ce sont bien des curiosités, nous avons goutés des glaces italiennes à la lavande et au raisin, des crèmes glacées au thé vert, à la fleur de cerisier et nous savons souvent été séduits par ces parfums qui nous paraissaient un peu bizarre (bon honnêtement la lavande ça avait un peu gout de glace au savon…)

glaces2Mes conseils : il y a dans les grande villes des glaciers qui servent des « parfaits », ce sont des crèmes glacées accompagnées de brownies, de banane, de tarte tatin, d’oréos, et des milliers d’autres choses rendant ces glaces juste… délicieuses! Un vrai repas! On est même tombé sur un glacier qui faisait des parfaits « tonkatsu » (porc pané), « kara-age » (poulet fri) ou « ebi tempura » (crevettes en beignet) et par défi, Mr Lépou et son frère ont testé… bon je ne vous conseille pas! Sérieusement la brownie/banane/coulis de chocolat c’est vachement meilleur!! Ah et en japonais, une glace ça ce dit « aïssu crimu » en gros c’est ice cream avec un accent japonais! 😉